Cartes conceptuelles et mind maps

La formation

Formation en vidéo - Une carte conceptuelle (concept map en anglais), dont la variante simplifiée est la mind map ou carte heuristique, est un diagramme qui représente les liens entre différents concepts. En gestion de projet, elle permet d'animer des brainstorming ou des réunions.

Au terme de ce cours, vous devez être capable de :

  1. Comprendre la différence entre mind map et carte conceptuelle et les moments où il faut utiliser l'une ou l'autre
  2. Mieux travailler individuellement et en groupe sur des sujets complexes

Où trouver une synthèse du cours ? Voici le document de prise de notes de cours partagées.

Objectifs du cours

Vidéo Cartes conceptuelles et mind maps : pourquoi faire ?

Cartes conceptuelles et mind maps : pourquoi faire ?

Vidéo Fondamentaux mind mapping

Chapitre 1 : Fondamentaux

Consultez la typologie des verbes de liaison présentée

Le quiz de ce cours n'est disponible que sur le MOOC GdP, mais si vous vous inscrivez (voir le bandeau ci-dessus), vous pourrez le passer immédiatement : ce module est ouvert en permanence. Autre avantage de travailler ainsi vous pourrez d'obtenir un badge en cas réussite.

Notes : Fondamentaux des cartes conceptuelles

Quoi ? Pourquoi ?

Quoi ? Pourquoi ?

Il s’agit d’une représentation graphique composée de concepts et de liens (ou relations) inter-connectés entre eux. Les concepts sont différents selon les personnes, leur point de vue et leurs connaissances. Chaque carte conceptuelle apporte donc la vision sur la question de son créateur La carte conceptuelle permet:

  • de se rappeler une grande masse d’informations et de les organiser (en les structurant, les hiérarchisant). Mettre de l’ordre dans la complexité.
  • de surpasser les limites de l’écrit et de l’oral en sollicitant nos capacités cognitives. (Notre cerveau droit synthétique est de cette manière sollicité en plus de notre cerveau gauche analytique). FACILITATION
  • une meilleure compréhension, mémorisation et amélioration de la créativité en faisant émerger de nouvelles idées, ce qui rend la communication plus fluide et plus facile. Fournir une image pour mieux communiquer.
  • d’améliorer le travail de groupe, de préparation d’exposés et facilite la mémorisation de cours. De plus, elles permet de décomposer les questions complexes pour les traiter plus facilement.

En résumé, la représentation d’une carte conceptuelle sous forme graphique peut avoir la forme suivante: Repris d’André Laflamme (source : Comprendre et utiliser les cartes conceptuelles) représentation d’une carte conceptuelle

Notions clés

Notions clés

Le mot concept

 

Le mot concept vient du latin «concipere» qui signifie contenir entièrement.

Dans une carte conceptuelle, le concept est un principe (une idée générale), il suggère des exemples, explique des cas ; il est un dessin mais peut aussi être un lien vers une ressource.

 Il n’y a pas de règles prédéfinies quant à l’utilisation de formes dans la carte conceptuelle. 

Chacun applique les formes, couleurs, etc… qu’il se sera fixé (ex. : un carré rouge pour les idées, un rond bleu pour les procédures…). Néanmoins, les concepts de même nature (idées, procédures, principes, …) doivent être représentés avec la même forme, couleur, etc...

Une proposition est l’ensemble : concept n°1 + verbe + concept n°2.

La liste des mots de liaison (verbe) est disponible : Cartes conceptuelles, proposition de mots de liaison        

Typologie

Typologie

Il existe 4 types de raisonnement :

  1. “En chaîne” = séquentiel : étape par étape . Il s’agit d’un raisonnement séquentiel
  2. “En étoile” ou “radial”= ex. le “SON” est le seul point commun à tous les concepts, d’où appellation de connaissances cloisonnées. L’élément central est le seul point commun à tous les concepts développés.
  3. “Arbre hiérarchique” : décomposition en sous parties comme pour le cas de l’analyse d’un problème à travers sa décomposition en sous-parties pour pouvoir les étudier plus facilement. C’est ce type qui servira de base au WBS (Work Breakdown Structure).
  4. “En réseau” : interconnexion (prise en compte de la complexité). Ainsi, la lecture de la carte peut se faire à travers plusieurs chemins ou entrées. Raisonnement le plus riche.
cc01

Passons à la pratique !

Venez découvrir les photos des cartes déjà partagées et montrer celle que vous avez créée.

Rendez-vous maintenant sur la catégorie dédiée de notre communauté

 

Évaluation d'une carte de conceptuelle :

Critères

Critères :

  • Concept
    •  Sélection
      • Pertinent
      • Présence (pas d’oubli)
      • Riches
    •  Organisation
      • Hierarchisation
      • Equilibrée
      • Présentation / lisibilité
  • Liens
    • Présence
    • Qualification par des verbes
    • Nommé/décris et présent
Barème

Établir un barème : attention la question de départ doit être claire.

  • Concept
  • Organisation
  • Liens
  • Clarté
Vidéo Méthode à suivre pour élaborer une carte

Chapitre 2 :Démarche

Méthode à suivre pour élaborer une carte conceptuelle

 

 

 

Notes : Démarche de conception

Démarche de conception

Au préalable, il est essentiel de définir la question de départ. (attention à bien identifier le sujet/ question : risque hors sujet / manque de pertinence) Démarche en 6 étapes : Démarche de conception

Lister

en réalisant un brainstorming avec ± 15 mots-clés

Valider

en sélectionnant les concepts les plus pertinents en enlevant les concepts les moins utiles en vérifiant si d’autres concepts sont à ajouter (Outil possible = Méthode QQOQCP Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Pourquoi)

Organiser

en regroupant les concepts par catégorie en les hiérarchisant par niveau (général / spécifique)

  1. Former des propositions

en ajoutant des verbes (cf liste cours précédent) pour créer et qualifier les liens entre les concepts.

Prototyper

En établissant une version non finalisée de la carte conceptuelle

Réviser
  • en réajustant les liens et la disposition des concepts

en créant des liens nouveaux ou transversaux en utilisant des formes, des couleurs et taille de police communes pour des concepts de même nature en animant la carte pour un exposé oral par exemple Une bonne carte se compose de 25 à 40 concepts sur un maximum de 3 niveaux. Attention lisibilité de la carte...

Vidéo Quels logiciels et applications pour le mind mapping

Chapitre 3 : créer une carte

Quels logiciels et applications en ligne pouvez-vous utiliser ?

carte conceptuelle école

Partageons des exemples !

Pour cela, rendez-vous maintenant sur la catégorie dédiée de notre communauté

Vidéo Mind mapping et Carte conceptuelle

Chapitre 4 : le Mind mapping

Cartes conceptuelles vs. Mind Map

Notes : Cartes conceptuelles et mind mapping

Cartes conceptuelles vs. Mind Map

Cartes conceptuelles vs. Mind Map

Cartes conceptuelles vs. Mind Map

Exemple Carte conceptuelle vs. Mind Map

Outils

Outils

logiciel gratuit : Freeplane , format standard .mm facilement exportable vers d’autres logiciels Applications web : MindMup / WiseMapping sous licence libre. D’autres logiciels/apps proposés par les participants : - draw.io Cette application web gratuite permet entre autre de sauvegarder votre travail sur Google Drive et Dropbox. Une multitude de types de schémas sont possible.

Les personnages

Les personnages

Joseph Novak: Inventeur de la carte conceptuelle, Professeur américain

Tony Buzan: Inventeur de la mind map, psychologue britanique

Conclusion

Conclusion

CARTES CONCEPTUELLES ET MIND MAPPING Schéma par Bich-Van Hoang

Vidéo Conseil pour le mind mapping

Pour finir, quelques conseils

 

Encore d'autres cartes !

L'intégralité de notre communauté Partage de Cartes conceptuelles sur laquelle vous trouverez encore d'autres exemples

Sur ce site, voir aussi l'article "Guide rapide pour réaliser une carte conceptuelle" et  "Evaluer une carte conceptuelle"

Téléchargements des diapositives et vidéos

Cartes conceptuelles et mind mapping en pdf et pptx

  • Introduction : cartes conceptuelles et mind map, pourquoi faire ? (34 Mo)
  • Chapitre 1 : Fondamentaux des cartes conceptuelles (38 Mo)
  • Chapitre 2 : Démarche de conception (43 Mo) – La vidéo de l’exercice proposé (17 Mo)
  • Chapitre 3 : Comment créer une carte, les applications (30 Mo)
  • Chapitre 4 : Mind mapping (42 Mo)
  • Conclusion et références (16 Mo)

Téléchargement de toutes les vidéos et sous-titres, avec les diapositives (207 Mo)Si vous avez des problèmes de connexion internet ou autres coupures de courant, nous vous recommandons d’utiliser un gestionnaire de téléchargement pour pouvoir reprendre le téléchargement s’il a été interrompu.

Pour la formation continue et initiale : licence d’utilisation

Ces formations sont sous licence Creative Commons « Non Commercial » (cc-by-SA-NC plus précisément).

Elles sont donc gratuites pour votre usage personnel ou dans un cadre 100% bénévole. Pour toute utilisation dans un cadre professionnel ou un cursus universitaire, vous devez obtenir l’autorisation de les utiliser.

Les licences varient de 20€/personne formée (pour les entreprises) à 5€/personne (pour les étudiants des universités publiques), avec une dégressivité selon le nombre d’apprenants.

  • Vous êtes professionnel en formation ou étudiant ? Vérifiez ici que votre organisation est dans la légalité en vous demandant de suivre ce cours.
  • Vous êtes RH ou formateurPrécisez ici vos besoins, nous vous enverrons un devis.
Retour

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Google Plus Linkedin email

18 Comments

  1. les vidéos de cours sont vraiment intéressantes et surtout les vidéos annexes que vous nous proposez quelques fois
    Merci prof

  2. Bonjour,
    Je souhaiterais citer votre cours dans un travail. Serait-il possible de me donner l’année du cours ou de la création de votre site svp?
    Merci,

    Bien à vous,

  3. Bonjour !
    Bravo pour cette excellente formation, claire et très pragmatique.
    Je viens de terminer les 2 premiers chapitres du cours sur les cartes conceptuelles. Je souhaitais faire les quizz proposés en fin de chapitre, mais je ne les trouve pas. Il est écrit sous la vidéo : « Les quiz sont pour l’instant uniquement sur le MOOC ! », mais je ne les voit pas. Ont-il une appellation différente ?
    Pourriez-vous m’indiquer comment y accéder ?
    Merci de votre aide.
    Bien cordialement.

  4. Surprenant de clarté, votre commentaire et votre style aide grandement à maintenir l’attention, maintenant reste à faire ce qui est demandé, merci

  5. le GDP3 est mort , vive le GDP4 avec toutes ces améliorations
    merci Ghislaine et merci Bich . j’aurai mis en couleur distincte ( à des fins pédagogiques) sur le dernier chapitre les exemples pour les MM et les exemples pour les CC qui sont tous de couleur jaune. mais c’est mon cerveau gauche qui parle !!
    merci aussi Rémi
    catherine

  6. Bonjour M. Bachelet,

    Je tiens d’abord à vous féliciter pour vos tutoriels en ligne, ils sont vraiment bien faits et vos propos sont d’une clarté exemplaire. Bravo!

    Je vous remercie également de la référence à mon site web en lien avec la dernière capsule « Pour en savoir plus », je voulais profiter de l’occasion pour communiquer à vos lecteurs le lien vers mon nouveau site, qui centralise ce que j’ai pu trouver sur le sujet à ce jour:

    http://schematisation.espaceweb.usherbrooke.ca/

    Au plaisir,

    Marc C.

  7. Au sujet des cartes conceptuelles, j’ai longtemps, depuis 10 ans utilisé Novamind (ça m’arrive encore).
    J’ai découvert VUE il y a trois ans et, sauf à devoir en faire une présentation type PPT, ça reste mon préféré. (mais comme je n’aime pas du tout les présentations PPT… ça ne me gène pas. Les capacités d’organisation et donc la qualité et la clarté de la présentation sont, à mon avis supérieures à d’autres.
    Ce qui fait l’intérêt de VUE ce sont les ontologies, mais hors de ma portée d’une part et l’utilisation de celles disponibles sur le site de l’université ne me sont pas utiles. Autre défaut, il n’y a pas de correspondance sur tablette, sauf à exporter en .pdf, mais dans ce cas ça peut tout au plus servir de mémo.
    Conclusion : VUE en premier et les autres si mes besoins sont différents. Sur tablette j’uitlise Ithoughts, mais c’est ultra limité. Poiur organiser quelques idées en déplacement ok.
    Pour finir, je suis très surpris de constater que très peu de personnes utilisent le mind maping, dont l’intérêt réside principalement, pour moi, de présenter un ensemble (projet etc …) de façon non linéaire et non séquentielle, et d’emblée donner à voir les relations…..

  8. Freeplane permet de faire des exports en .odt dans Openoffice puis de votre fichier texte , faire Fichier/ Envoyer Plan vers Présentation , et vous créer directement un diaporama dans Impress ,lui même sauvegardable en .ppt (Powerpoint)
    Vous pouvez aussi générer un PDF.
    Cordialement ,
    Pierre Mongin
    http://www.mindmanagement.org

  9. Bonsoir,

    je viens de lire votre cours sur les cartes conceptuelles. je trouve que c’est très intéressant. c’est pour la première fois que j’en entends parler. celà pourra beaucoup m’aider dans mes formations et mes restitutions de rapports de réunions ou d’avancements de projets.

    merci et a bientôt.

  10. Bonjour à tous,

    Jean-Noël, si cela peut aider il exsite un outil de Mind Mapping appelé XMIND (www.xmind.net‎) avec des fonctions avancées en terme de présentation etc.. Il y a une version gratuite si tu souhaite voir à quoi cela ressemble et une plus complète payante.

    Cordialement,
    SAm

  11. @JN ANTOINE — Freeplane n’a pas de fonctions avancées, il vous faut trouver des solutions ensuite pour faire une présentation !

  12. Bonjour,
    Je viens de suivre la présentation avec grand intérêt et je tenais à vous remercier pour la clarté et la précision de vos propos.
    Est ce que dans le logiciel, par ex freeplane, nous avons la possibilité d’exporter un diaporama (pour bien présenter les étapes comme dans l’une de vos présentations) ou faut-il exporter des vues au fur et à mesure de la construction pour ensuite les insérer dans une présentation animée.
    Dans l’attente de vous lire,
    Cordialement,
    JN ANTOINE

  13. Meci Jérémy, d’abord notez que je présente deux logiciels, mais qu’il en existe beaucoup plus, notamment sous forme de « service cloud », comme Lucidchart pour remplacer VUE et Mindmeister pour Freeplane. Reste que VUE et Freeplane ont l’avantage d’être gratuits et « contrôlés par vous ».

    Ma question est la suivante : quelles différences entre ces deux logiciels vous font-elles préconiser l’un par rapport à l’autre selon le type de schémas, ne puis-je pas construire telle ou telle map avec ces deux logiciels ?

    Non on ne peut pas ! Les préconisations sont claires dans la vidéo…

    Mais qui « peut le plus peut le moins » donc vous pouvez faire des mindmaps avec VUE. Par contre c’est plus lent laborieux que d’utiliser simplement Freeplane.

  14. Bonjour,

    Je viens de regarder votre cours sur youtube de mind mapping. Tout d’abord je tenais à vous remercier puisqu’il est très interessant, clair et rapide.
    Toutefois à la fin de votre vidéo une question m’est apparu.

    Je suis étudiant dans une école d’architecture et de design, je suis donc constamment et en « projet » à developer des concepts, reformuler des idées et les hiérarchiser. Le logiciel VUE que vous évoquez dans la première partie de votre cours est dédié aux architecture classique de mindmapping (chaines, réseaux) tandis que dans votre partie sur les map en arborescence vous conseillez d’utilisez freeplane.

    Ma question est la suivante : quelles différences entre ces deux logiciels vous font-elles préconisez l’un par rapport à l’autre selon le type de schémas, ne puis-je pas construire telle ou telle map avec ces deux logiciels ? Cela est il lié à l’interfarce ?

    En vous remerciant à nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CC BY-NC-SA - 2016 - Cours et MOOC de gestion de projet : formations en vidéo, ppt, pdf et modèles de documents