TRIZ : résolution créative de problèmes

La formation

Formation en vidéo - Introduction aux principaux outils de TRIZ.

Au terme de cette formation, vous devrez être capable :

  1. D’identifier les spécificités de TRIZ
    • Reconnaitre les concepts fondateurs de la méthode
    • Décrire les outils principaux
    • Identifier des liens et différences avec d’autres approches de créativité et résolution de problèmes
  2. D’utiliser 3 outils de résolution (sur des problèmes simples)
    • 40 principes
    • Résolution Idéale
    • Résolution des contradictions “Physiques

Sur la page Résolution de problèmes, vous pourrez télécharger les originaux des fichiers pptx et pdf de la formation. Enfin, voici un document de prise de notes de cours partagées.

Objectifs du cours

TRIZ : résolution créative de problèmes 1/7

TRIZ : résolution créative de problèmes

40 principes

Le quiz n'est actuellement disponible que sur le MOOC GdP.

Premier outil de résolution de problème

Historiquement, premier outil de résolution de problème développé à partir des années 1950.

C’est aussi le plus visible, le plus populaire, celui que toutes publications, tout livre ou sites internet va vous présenter d’emblée

Fonctionnement : Transposition de principe à un problème donné. C’est de l’Analogie

Hypothèse 1 : Il existe des principes communs à toutes résolutions quel que soit le domaine

Illustré cette hypothèse avec les domaines : Chimie, Musique, Mécanique, Santé, Justice, Stratégie Marketing, Energie

Par exemple, Principe générique de Renverser/Inverser

Hypothèse 2 : Il est possible de les énoncer, de les dénombrer, de les classer…

Imaginer un Casse-tête, et on suggère les concepts suivants :

  • Retourner on peut penser retourner les pièces ou l’ordre de mise en place
  • Mettre un objet dans l’autre peut orienter vers une détection des volumes occupés pour tenter de les remplir avec les pièces restantes
  • Faire une action à l’avance peut vous conduire à imaginer comment préparer des pièces ou des ensembles avant le montage de la totalité
  • Changer de dimension (de 1 à 3,…) passé d’un espace à 1 dimension (une droite) à un espace à 2 dimensions (plan) ou 3 (Volume)
  • Diviser un objet : Normalement interdit mais pas d’interdit en créativité

Ces 40 principes peuvent différer mais ce n’est pas l’essentiel. Il y a 40 générateurs d’idées et c’est beaucoup. Ces principes peuvent être très différents, segmentés, retournés, protégés à l’avance, des principes génériques…

Chacun de ces principes est divisé en sous- principes soit plus de 120 suggestions d’idées.

Ressource web

Site web: http://www.triz40.com/aff_Principes_TRIZ.php 

Prendre un objet de la vie courante que vous connaissez, que vous savez décrire analyser démonter. Télécharger une liste de principes sur internet.

Lui appliquer les principes pour générer des idées

Combien d’idées avez-vous généré et en combien de temps ? (Novice=10 idées, Habitué=20 idées dans un temps limité soit 10 à 30 min)

Intérêt principal de l’outil : Générer un grand nombre d’idées dans un temps court

Créativité

Créativité= Aptitude à transposer des principes, Interprétation de principes génériques + raisonner par Analogie pour appliquer un principe

La créativité peut être activée et être accélérée en injectant des « inputs ». L’injection dans un temps de créativité de mots, de verbes, de principes.

Pas différent d’autres méthodes comme SCAMPER (v. Module Management de la Créativité et Brainstorming)

Outil le plus visible de TRIZ sur internet car 1er outil développé pour TRIZ mais pas de nouvelles évolutions depuis.

Les limites de l’outil :

  • Aucun cadrage, Aucune Analyse, Aucune évaluation
  • Un outil plus qu’une démarche pour trouver et choisir des solutions

Néanmoins, c’est le cas de nombreux outils de créativité or dans TRIZ, c’est un outil intégré dans un processus de résolution de contradictions

La suite, c’est revenir sur la notion de « problème » et encadrer la résolution avec la résolution idéale et les contradictions

Résolution Idéale - Origine des problèmes et objectifs du RIF

Le quiz n'est actuellement disponible que sur le MOOC GdP.

Introduction

C’est une vision de ce que devrait être une solution innovante*(* : résout le problème radicalement et de manière belle, élégante) Le type de solution qui provoque le « Wow », qu’on aimerait inventer soi-même.

C’est une démarche, un processus, une procédure avec des étapes et des actions entre les étapes comme en gestion de projet. Il faut suivre cette procédure.

On peut aussi la voir comme une série de garde-fous qui vont canaliser la recherche de solutions, ceci afin d’éviter ou de faciliter qui est une complexification

Paradoxe : Imaginer des solutions complexes en ajoutant des composants sauf que ça se complique ensuite. Image de la prothèse pour ses composants faciles à imaginer et difficile à concrétiser. La démarche va nous prémunir contre ces facilités

La simplicité est la sophistication ultime (Leonard de Vinci)

Origine des Problèmes

« Un système est un ensemble d’éléments en interaction dynamique, organisé en fonction d’un but » de Joel de Rosnay

Des produits, des procédés, des organisations qui s’améliorent sans cesse mais jamais parfait

Pourquoi ne sommes-nous pas capables d’imaginer un produit parfait ?

A chaque étape de son développement, un produit est amélioré

Seconde interrogation sur les processus de résolution comme PDCA : Amélioration continue, une démarche de résolution de problèmes, une modélisation d’une démarche de conception

Processus très semblables, ils détaillent ou regroupent plus ou moins certaines phases. Néanmoins, il y a une constante, un caractère cyclique sans fin ni début ni d’instant pour s’arrêter.

Aucune situation parfaite n’est stable et comme pour les produits, l’histoire n’a pas de fin.

Troisième interrogation sur la dynamique de la conception et résolution de problèmes elle-même très visible en groupe :

Lors de la conception, en réunion, en résolution de problèmes, des objections sont émises dès que la moindre idée apparait. C’est la Coévolution ou alternance entre problèmes et solutions. Une solution fait naturellement émerger de nouveaux problèmes. Ce sont les objections et les nouveaux problèmes qui font avancer la conception et la créativité

Paradoxe expliqué suite hypothèse :

Chaque choix ou proposition entraine de multiples conséquences. Un choix entraine plusieurs conséquences

Les moyens sont des conditions pour atteindre l’objectif, des conditions pour obtenir des effets, y compris des conditions pour obtenir des effets néfastes

Si on choisit une alternative soit un autre moyen pour atteindre l’objectif, il aura des effets comparables comme le précédent ainsi que d’autres effets différents ou contingents (opposé du nécessaire)

Il est impossible de prévoir tous les effets contingents ou conséquences au moment où on effectue une proposition par choix (Manque de connaissances, capacité limitée de représentation, interactions multiples avec les autres choix, complexité….)

Les effets contingents vont avoir pour conséquence des problèmes nouveaux, des problèmes contingents liés aux solutions.

Origine du RIF

Un problème crée une proposition de solution mais la solution aura de nouveaux effets et de nouveau problèmes contingents donc nouvelle proposition de solution donc nouveau problème.

Donc l’objectif du RIF est de casser cette alternance de problèmes et de solutions mais au moment où on lance une solution effective (innovante) qui ne génèrera pas de nouveaux problèmes.

Attention c’est une vision très pragmatique, on ne cherche pas à trouver le produit idéal, on cherche à stabiliser une situation sans nouveaux effets contingents.

On pourra accepter une solution partiellement innovante si peu d’effets contingents ou des effets contingents existants mais gérables et acceptables.

OBJECTIF RIF : Viser des solutions (qui sont des réponses au problème) qui ne génèrent pas de nouveau problème… ou des nouveaux problèmes acceptables.

Résolution Idéale - Démarche et exemples                                          

Le quiz n'est actuellement disponible que sur le MOOC GdP.

Démarche

Démarche justifiée par le fait de casser l’alternance de problèmes et de solutions et cela passera par des restrictions à notre habitude courante qui consiste à imaginer facilement des ajouts de composants au pire des prothèses.

Les concepts principaux sont : ceux d’Action voulue, de temps opératoire et zone opératoire, d’Opérateur et de Ressource.

Un opérateur s’appliquera sur une ressource pendant la Procédure, pour réaliser une Action voulue et on précisera où et quand.

La démarche sera structurée par une procédure.

Lien avec la systémique : Un système est un ensemble d’éléments en interaction, donc la seule façon de résoudre un problème est de modifier cet ensemble d’éléments (physiques : objet, composant…) de façon à réaliser au moins une action.

Une action voulue serait une action nécessaire pour résoudre un problème soit une action d’un composant du système sur un autre élément (En AF : Fonction technique)

Ex : Guider, Canaliser – Contrôler – Assembler – Mesurer – Maintenir – Pousser - Arrêter…

Attention aux verbes de conséquence d’action comme améliorer, résoudre, empêcher

Attention aux verbes pour Action du concepteur comme Ajouter un composant, Changer de forme, Modifier la valeur du paramètre.

Etape déterminante.

Illustration par l'exemple

Illustration par des exemples :

 La Bougie :

Ressource= Objet/élément disponible

Opérateur= hypothèse de transformation … d’une ressource

Phrase type RIF :

L’application d’un opérateur (Supprimer, utiliser, dupliquer, dupliquer avec modification…) sur une ressource contribue à réaliser l’action voulue en agissant dans la zone opératoire pendant le temps opératoire. ALORS… Le problème est résolu sans effet contingent…(en contenant les effets contingents)

Conseils

Etre systématique : générer automatiquement des phrases sans réfléchir

Description de la procédure :

La procédure comporte un certain nombre d’actions. Représenter le système en situation problématique puis comprendre les causes du problème puis définir les éléments du RIF (ZO, TO et action voulue) puis énoncer un RIF puis tenter systématiquement d’utiliser les ressources. En parallèle et au préalable, il aura fallu lister les ressources et parfois il est nécessaire de reboucler.

Chaque étape est importante.

Ex : Porte-Avions US

Synthèse

Solutions faciles à imaginer : ajouter un composant nouveau →Effets contingents → Nouveaux problèmes → Cycle sans fin

RIF → Limiter les effets contingents → Limiter les nouveaux problèmes → Stabiliser rapidement la situation

Par le RIF, on cherche à obtenir des solutions élégantes. Plus difficiles à imaginer. Parfois inexistantes si vous contraignez trop les processus.

Innover, c’est… Appliquer une procédure ? Et ceci aussi questionne la créativité

Contradictions - Définitions et démarche                               

Le quiz n'est actuellement disponible que sur le MOOC GdP.

Définitions et démarche

Notions essentielles de la TRIZ.

Doit être définies et formulées selon deux voies complémentaires : technique (CT) et physique (CP). Une contradiction est l’expression d’une incompatibilité ou d’une opposition.

Une contradiction technique (expression des effets) est obtenue lorsque deux effets ne peuvent être obtenus en même temps sans dégradation de l’un.

Une contradiction physique (expressions des causes) apparaît lorsque la même caractéristique peut posséder deux valeurs opposées.

Résolution d’une CT: 39 “paramètres” (effets, conséquences…), matrice 39x39 puis 40 principes - procédure longue mais ne nécessite pas une analyse poussée

Résolution d’une CP: principe de séparation - simple mais nécessite analyse poussée des causes

Contradictions - Principes de séparation et exemples

Le quiz n'est actuellement disponible que sur le MOOC GdP.

Principes de séparation et exemples

11 principes de séparation qui peuvent simplifiés en 3 principes génériques. Certains des principes sont aux services d’autres.

Un produit innovant est un produit pour lequel les relations causales sont différentes.

Synthèse

Le quiz n'est actuellement disponible que sur le MOOC GdP.

Téléchargements

Le TRIZ : résolution créative de problèmes en pdf et pptx et en vidéos.

Pour la formation continue et initiale : licence d’utilisation

Ces formations sont sous licence Creative Commons « Non Commercial » (cc-by-SA-NC plus précisément).

Elles sont donc gratuites pour votre usage personnel ou dans un cadre 100% bénévole. Pour toute utilisation dans un cadre professionnel ou un cursus universitaire, vous devez obtenir l’autorisation de les utiliser.

Les licences varient de 20€/personne formée (pour les entreprises) à 5€/personne (pour les étudiants des universités publiques), avec une dégressivité selon le nombre d’apprenants.

  • Vous êtes professionnel en formation ou étudiant ? Vérifiez ici que votre organisation est dans la légalité en vous demandant de suivre ce cours.
  • Vous êtes RH ou formateurPrécisez ici vos besoins, nous vous enverrons un devis.

Cours d’analyse fonctionnelle, établissement du cahier des charges

Formation à l'analyse fonctionnelle

Formation à l'analyse fonctionnelle, en 5 chapitres de 10 minutes. Sur la page cours de management de projets, vous pouvez télécharger les originaux des fichiers pptx et pdf de la formation, ainsi que les vidéos au format mp4. Enfin, voici un document de prise de notes de cours partagées.

À l’issue de cette formation, vous devez être capable :

  • d’expliquer à quoi sert l’analyse fonctionnelle : Coût d’obtention de la qualité, Besoin et bête à cornes
  • de conduire une analyse fonctionnelle basique : Définir le système et le diagramme d’environnement, Trouver les éléments du milieu
  • de définir des fonctions : Fonctions principales et contraintes,
  • de rédiger un Cahier des charges fonctionnel

Introduction et chapitre 1 : objectifs

Vidéo objectifs de l'analyse fonctionnelle

Notes : Approche intuitive

Qu’est ce qu’un produit ?

Objectif : Cerner les principaux concepts de l’Analyse Fonctionnelle (AF)

Ou comment bien poser les questions pour créer/améliorer un produit/service.

Qu’est ce qu’un produit ?

Un produit est constitué

  1. Matériel: C’est un objet physique
  2. Immatériel: mais également toute une série d’éléments immatériels comme un processus, un service, une organisation, un logiciel, ….

Exemples :

- Bouteille,

-Voiture (ainsi que d’autres services attachés à la voiture : reprise de l’ancienne voiture, garantie, crédit, assurance, SAV, …).

Lorsque l’on veut définir un produit il faut se poser les questions :

- A qui peut-il servir ? 

Exemple : bouteille ⇒ sert à l’utilisateur de fluide ou de substances diverses (formulation générique)

Il faudra identifier l’utilisateur (celui pour qui le produit a été crée) et l’usager (toute personne en relation avec le produit)

- Quel est l’environnement du produit ?

Exemple : bouteille ⇒ la substance contenue, la main et la bouche de l’utilisateur, l’air  ambiant, ...

⇒ Tous ces éléments de l’environnement sont les interacteurs du système

 - A quoi sert le produit ?

Exemple : bouteille ⇒ sert à contenir la substance contenue, à boire, à préserver, à transporter, à fournir des informations, ...

⇒ Il faudra inventorier et formuler les fonctions auxquelles va répondre le produit

 - Quelles contraintes doit satisfaire le produit ?

Exemple : bouteille ⇒ Respecter l’intégrité de l’utilisateur, ergonomique, Ne pas dégrader la substance contenue, résister aux chocs, ...

⇒ Identifier et formuler les contraintes que doit satisfaire le produit

 - Quelles sont les situations de vie du produit ?

Exemple bouteille ⇒

Celles liées à l’utilisation : remplissage, stockage, ouverture, versage, fermeture, nettoyage

Les autres situations : lors du transport, conception, fabrication, acquisition, élimination, recyclage

Qu’est-ce qu’un système ?

Qu’est-ce qu’un système ?

L’analyse fonctionnelle s’applique à :

  • Tout ou une partie d’un ensemble
  • Un produit existant ou nouveau

L’analyse fonctionnelle concerne un système. Un système est un ensemble d’éléments interagissant selon certains principes. Les caractéristiques d’un système:

  • défini par ses         frontières et son environnement (= définir les limites du système étudié : Tout ce qui est à l’intérieur fera partie du système, tout ce qui est à l’extérieur fera partie de l’environnement)
  • réalise une mission
  • se maintient dans un environnement changeant

Exemple: thermostat d’ambiance: Lorsque la température est en dessous d’un certain niveau, le brûleur se déclenche et lorsque la température a atteint le bon niveau, le brûleur s’arrête.

Concept d’utilisateur et de cycle de vie

Concept d’utilisateur

Lorsqu’on veut identifier à qui sert le produit il faut distinguer

  • l’utilisateur (celui pour qui le produit a été créé)
  • et l’usager (toute personne en relation avec le produit)

Concept de cycle de vie

Il s’agit de prendre le produit dans son intégralité depuis son étude jusqu’à sa fin de vie :

cycle de vie

Dans la démarche d’Analyse Fonctionnelle ou d’Analyse de la Valeur, on doit prendre en compte le cycle de produit dans son intégralité (y compris la fin de vie).

Synthèse

Synthèse Approche intuitive :

  • Un produit peut être matériel ou immatériel et souvent associé à des services. On parle de système.
  • Il faut identifier à qui sert le produit: Utilisateur, mais aussi les usagers.
  • Ce qui est autour du produit est son environnement composé de l’ensemble des “interacteurs”
  • Identifier à quoi sert le produit permet de lister les fonctions qu’il réalise ; les contraintes doivent également être formulées.
  • L’étude d’un produit doit prendre en compte toutes les situations de son cycle de vie.
  • Les 3 étapes d’une analyse fonctionnelle sont :
  1. définir le système
  2. définir le(s) besoin(s)
  3. pour chaque phase du cycle de vie
  • inventorier les intéracteurs
  • inventorier les fonctions
  • valider les fonctions
  • caractériser les fonctions

Formaliser et valider un besoin

Vidéo Bête à cornes

Notes : Le besoin - “La bête à cornes”

Besoin

Voir Méthode APTE (Chapitre Outils avancés) Objectifs :

  • Définir le concept de besoin
  • Savoir faire une “Bête à cornes”

Besoin

Selon la définition de la norme NF X50-150 le besoin est la nécessité ou le désir éprouvé par un utilisateur

Exemple : un véhicule ⇒ déplacer les passagers (char, carriole, voiture…)

S’ajoutent des notions de confort, sécurité, économie, réduction d’impact sur l’environnement, besoin de rêver, d’esthétique… qui définissent précisément le besoin et donc le produit qui pourra y répondre au mieux.

Les caractéristiques du besoin sont  :

- il peut être exprimé ou implicite (oubliée, elles rendent le client insatisfait)

- il peut être avoué ou non

- latent

Évolution d’un besoin : Le besoin peut évoluer au cours du temps, il est donc important de valider la pérennité du besoin (ex. Fort Boyard)

La difficulté est la formulation du bon besoin, souvent on énonce la solution à la place du besoin : (exemple Besoin d’une lampe → besoin de lumière→ besoin de se déplacer dans le noir dans le jardin) → d’autres produits peuvent répondre à ce besoin

Lorsqu’un client exprime un besoin sous forme de solution, il faut lui demander la ou les raisons du besoin qu’il a exprimées.

Produit (Norme X50-150): c’est ce qui est fourni à un utilisateur pour répondre à un besoin (nécessité éprouvée par un utilisateur (pour qui le produit a été conçu))

Conclusion: Pour faire un bon produit, il faut avoir identifié le vrai besoin

Re/conception d’un produit

Re/conception d’un produit

La conception d’un produit répond à une LOGIQUE DE RÉSOLUTION DE PROBLÈME : LOGIQUE DE RÉSOLUTION DE PROBLÈME

  1. Poser le besoin : quel est le problème à résoudre ?
  2. Identifier les fonctions que le produit doit satisfaire : quelles sont les fonctions à assurer ?
  3. Le produit sera une réponse concrète au besoin de départ.
types d’analyse fonctionnelle

Deux types d’analyse fonctionnelle

Notions! Pour une conception ou reconception de produit.

  • ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE: porte sur les Besoin+Fonctions - SANS présager d’une solution

ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE

  • ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE: ne porte que sur le produit - pour une SOLUTION CONNUE (hors cours)

Les fonctions doivent satisfaire le besoin, dans le cas contraire, nous rencontrons : ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE - Une zone d’insatisfaction : non-réponse à des besoins exprimés ou non. - Une zone d’inutilité : des fonctions ne répondant pas à un besoin (inutiles) et représentant un surcoût (inutile) au produit

Étapes de l’analyse fonctionnelle

Étapes de l’analyse fonctionnelle (3 étapes)

Étape 1 : Définir le système étudié

Définir le système étudié

  • Ses frontières (surfaces du produit)
  • Son environnement (interacteurs, ici : utilisateur, bouteille, bouchon)
  • Lui donner un nom neutre, permettant de se soustraire à l’inertie psychologique (ici : TBDG)

Exemple : Tir-bouchon De Gaulle

Frontières : surfaces du produit

Environnement : utilisateur,  bouteille, bouchon

Nom neutre : TBDG

Étape 2 : Identification du Besoin = “bête à cornes”
  • identifier les besoins

identifier les besoins

Le but est formulé par un verbe avec une référence aux “deux cornes”

Exemple : Tir-bouchon

A quels besoins répond ce produit ? ⇒ ôter le bouchon ou décapsuler des bouteilles

Dans notre exemple, on se limite au tir bouchon

A qui le système rend-il service ? ⇒ serveur de vin

Sur quoi le système agit-il ? ⇒ sur l’état de la bouteille (ouverture)

Dans quel but ? ⇒ permettre au serveur de vin d’ouvrir une bouteille munie d’un bouchon

Exemple : Treuil d’hélicoptère

Il est possible d’identifier plusieurs niveaux de système (SYS-LEVE, SYS-SECOURS)

Comment identifier le bon système ? ⇒ c’est celui qui rend directement service à l’utilisateur final.

Dans le cas où le blessé = utilisateur alors système = SYS-SECOURS

Si utilisateur = opérateur alors système = SYS-LEVE

Exemple : Treuil d’hélicoptère

  • valider les besoins: risques d’évolution/disparaître

Cette étape permet de vérifier que le besoin ne va pas disparaître ou évoluer

 (voir Fort Boyard et la portée des canons)

valider les besoins

P ? ⇒ Pourquoi ?

PQ ? ⇒ Pour Quoi ?

ED ? ⇒ Evolution et Disparition ?

2 questions à se poser :

  • Pourquoi ce besoin existe-t-il ? Quelles sont ses origines ?
  • Pour quoi (dans quel but) ?

Identifier les raisons qui justifient le besoin

  • humaines et sociologiques
  • économiques, technologiques, ...

Si une raison perdure, le besoin est pérenne.

Méthode: utiliser la négation des différentes formulations des besoins définies lors du POURQUOI et du POUR QUOI.

Synthèse

Synthèse de ce chapitre 2 Le besoin - La “bête à cornes” :

L’analyse fonctionnelle se focalise sur les fonctions (et non sur les solutions)

Démarche :

  1. Définir le système étudié (frontière et environnement)
  2. Donner un nom neutre
  3. Définir le besoin (bête à cornes)
  4. Valider le besoin dans le temps

Le diagramme d'environnement

Vidéo Environnement et pieuvre

Notes : L’environnement - la “Pieuvre”

Inventorier les “interacteurs”

 Voir Méthode APTE (Chapitre Outils avancés)

Objectifs :         

  • Savoir définir l’environnement d’un produit (constitué de ses interacteurs en situation de vie)
  • Savoir réaliser une “Pieuvre”

Etape 1 : Inventorier les “interacteurs” en contact avec le produit dans la situation de vie (utilisation)

→ On fait l’inventaire de “avec quoi” le produit est en contact

Exemple : Mousqueton d’alpinisme

Quels sont les interacteurs ? corde, piton montagne, l’alpiniste, le compagnon de l’alpiniste

Inventorier les fonctions

Etape 2 : Inventorier les fonctions (FT, FC)

L’idée est de décrire le produit :

  • non pas selon ses caractéristiques physiques
  • mais indiquer ce que devra satisfaire une solution pour être une bonne solution

Définition de “Fonction” : “l’action d’un produit ou de l’un de ses constituants” Norme NF X50-150

Par conventions, elle est exprimé sous forme de finalité/ but indépendamment des solutions susceptibles de la réaliser ⇒ ce qui nous permettra d’innover.

  • Fonctions de transfert : Correspond à une relation entre deux ou plusieurs “interacteurs” avec le produit (ex. : Sèche-mains interagit avec des mains humides et de l’énergie).


→ Libellé commence par un verbe et reprend les noms des interacteurs (“Sécher les mains de l’utilisateur en utilisant une source d’énergie”)
→ On évite de parler de solution et on évite également les formes passives ou négatives.

 

  • Fonctions contraintes : Correspond à une relation directe entre un “interacteur” avec le produit (utilisateur ou usager) et le produit (“Prévenir les actes de malveillance de l’usager”)

L’inventaire des fonctions va être la pieuvre (dans le cas de la situation de vie). Elle va contenir

  • Le produit
  • Les interacteurs
  • Les fonctions de transfert (FT) et fonctions contraintes (FC)

Fonctions contraintes

Synthèse

Synthèse L’environnement - La “pieuvre” :

  • On fait un diagramme par situation de vie
  • On utilise un nom de produit neutre au centre
  • Les interacteurs (“si je suis le produit qu’est-ce que je vois ?”)
  • Fonction de transfert (si le produit met en relation des interacteurs)
  • Fonction contrainte (si le produit nécessite une contrainte par un des interacteurs)

Définir les fonctions

Quiz en 6 questions : Chapitre 4 – Fonctions

Notes : les fonctions

Savoir formuler les fonctions

Objectif : Savoir formuler les fonctions d’un produit

Suite de la 3ème partie de l’analyse fonctionnelle : Savoir définir l’environnement d’un produit (constitué de ses interacteurs en situation de vie)

Inventorier les fonctions FT et FC (suite)

Formuler chaque fonction entre chaque interacteur

Étape 3 Valider les fonctions
  • Pourquoi : “P ?” → La fonction existe À CAUSE DE
  • Dans quel but : “PQ ?” → La fonction existe DANS QUEL BUT
  • Qu'est ce qui pourrait la faire Évoluer ou  Disparaître : “ED ?”
Étape 4 Caractériser les fonctions
  • Critères d'appréciation d’une fonction : Caractère retenu pour apprécier si une fonction est remplie (OK ou Non)  ou si une contrainte est respectée
  • Niveau : Grandeur repérée dans l'échelle adoptée par un critere d’appréciation d’une fonction (elle quantifie le critère et représente ainsi la performance attendue, le service a rendre)
  • Flexibilité de chaque niveau(F0 : non flexible à F3 très flexible) Possibilité de moduler le niveau ensemble d’indication exprimées par le demandeur sur les possibilités de moduler le niveau recherché pour un critère d’appréciation
  • Limite d’acceptation : Niveau de critère d’appréciation au delà duquel ou en deçà duquel suivant le cas le besoin est jugé non satisfait

Classe de flexibilité: indication littérale, placée auprès d’un critère d’appréciation permettant de préciser son degrés de négociation ou d’impérativité

flexibilité nulle = F0 : niveau impératif

Flexibilité faible = F1:niveau peu négociable

Flexibilité moyenne = F2 : niveau négociable

Flexibilité forte = F3 : niveau très négociable

Caractériser les fonctions

Pour toutes les phases du cycle de vie du produit (conception jusqu’à recyclage), il faudra réaliser toutes ces étapes d’inventaire des interacteurs et de définition des fonctions FT et FC associées.

Synthèse
  • Une fonction commence par un verbe et reprend comme attributs les interacteurs impliqués
  • Les critères d'appréciation permettront de savoir si la fonction est satisfaite ou non
  • Pour cela, un niveau doit être atteint (ou non dépassé)
  • La flexibilité caractérise la tolérance sur la satisfaction d’un niveau de critère

Rédiger le cahier des charges fonctionnel

Vidéo cahier des charges

Le Cahier des Charges Fonctionnel

Pourquoi un Cahier des Charges ?

Objectifs :

  • Savoir rédiger un Cahier des Charges fonctionnel (CdCF)
  • Connaître une méthode de choix multicritères

Pourquoi faire un Cahier des Charges Fonctionnel ?

”Il n’y a pas de vent favorable pour qui ne connaît pas son port.” (Sénèque)

  • Définir une cible pour orienter l’effort de tous dans la même direction
  • Définir un langage commun dans l’entreprise car chacun a son propre langage et/ou une culture différente
  • Servir de cadre d’évaluation d’une solution (-> méthode de choix multicritères)
  • Servir de cadre à un appel d’offres (préconisé dans le Code des Marchés, c’est un document contractuel)

Norme NF XF 50-150

  • Cahier des charges fonctionnel : “Document par lequel le demandeur exprime son besoin en terme de fonction de service et de contraintes”
  • Fonction de service : fonction attendue d’un produit  (ou réalisée par lui) pour répondre à un élément du besoin d’un utilisateur donné
  • Contrainte : limitation à la liberté du concepteur-réalisateur du produit (normes, loi, propriété industrielle, environnement ..)

→ Pour rédiger un CdCF : suivre la démarche d’analyse fonctionnelle, et utiliser le document type fourni.

Démarche de l'analyse de valeur

Démarche de l'analyse de valeur (AV)

7 phase successives :

  1. Orientation de l’action (= dans quel domaine on se situe ?)
  2. Recherche d’information
  3. Analyse fonctionnelle, analyses des coûts, validation des besoins et objectifs
  4. Recherche d’idées et de solutions
  5. Études et évaluation des solutions (de manière itérative avec l’étape 4)
  6. Bilan prévisionnel, présentations des solutions retenues, décision
  7. Réalisation de la solution, suivi, bilan définitif
Les 4 intervenants d’une analyse de la valeur
  • Décideur (prend les décisions importantes)
  • Animateur (la personne qui connaît la démarche d’AV et AF et aide l’équipe à mener à bien son projet)
  • Groupe de travail (nombre restreint de personnes issues de différents services)
  • Services opérationnels (réponse aux sollicitations du groupe de travail)
Choix multicritères : étude de cas

Contexte : entreprise de vente à distance (www.distrihome.net) Question : Comment choisir un prestataire extérieur pour la livraison à domicile des colis de nos clients ?

  • Quelle méthode utilisée pour choisir le prestataire ?
  • Quels critères retenir ?
  • Qui a son mot à dire dans le choix ?

Etapes : choix multi-crières

  1. identifier les services concernés par la décision, qui délégueront des représentants, appelés ensuite acteurs (Service commercial, logistique, production, achats, financier, etc.)
  2. Les acteurs définissent une liste de critères de choix (Zone géographique couverte, qualité de service {rapidité de livraison, respect des colis, propreté des véhicules, tenue des livreurs..}, prix de la prestation, solidité financière du prestataire, etc.)
  3. Pondération des critères par les acteurs (chacun vote et on fait la somme les résultats, certains acteurs peuvent avoir un poids plus important selon les priorités de l’entreprise, on croise les critères avec la stratégie de l’entreprise)
  4. Noter les offres des prestations au regard des critères (de façon transparente pour tous les acteurs, et même les faire participer à la notation)
  5. Calcul le score de chaque proposition en fonction des critères sélectionnés
  6. Classer les propositions et présenter le résultat aux participants (prestataire retenu)

Attention à faire valider la méthode par les décideurs AVANT de l’appliquer. choix multi-crières

Synthèse
  • Le Cahier des Charges Fonctionnel est un élément clé de la démarche de conception ou de choix d’un produit
  • Il est élaboré en faisant l’analyse fonctionnelle
  • Il est utile lors d’un appel d’offres ; ce dernier peut s’appuyer sur une méthode de choix multicritères pour déterminer la meilleure offre)

Compléments

Quand vous aurez terminé ce cours, je vous recommande de passer aux exercices d'analyse fonctionnelle

D'autres documents sont disponibles par exemple des modèles de cahier des charges (voir la partie "ressources").

Une autre formation sur le sujet, par Rémi Bachelet a été enregistrée en cours, elle est disponible en vidéo.

Téléchargements

Cours d’analyse fonctionnelle, cahier des charges en diapositives animées, en pdf et pptx. Autre cours par Rémi Bachelet en pptx.

  • Chapitre 1 : Présentation des objectifs, Approche intuitive (81 Mo)
  • Chapitre 2 : Formaliser et valider un besoin (118 Mo)
  • Chapitre 3 : Le diagramme d’environnement (61 Mo)
  • Chapitre 4 : Définir les fonctions (48 Mo)
  • Chapitre 5 : Le cahier des charges fonctionnel (75 Mo)

Téléchargement de toutes les vidéos et sous-titres, avec les diapositives (367 Mo)Si vous avez des problèmes de connexion internet ou autres coupures de courant, nous vous recommandons d’utiliser un gestionnaire de téléchargement pour pouvoir reprendre le téléchargement s’il a été interrompu.

Pour la formation continue et initiale : licence d’utilisation

Ces formations sont sous licence Creative Commons « Non Commercial » (cc-by-SA-NC plus précisément).

Elles sont donc gratuites pour votre usage personnel ou dans un cadre 100% bénévole. Pour toute utilisation dans un cadre professionnel ou un cursus universitaire, vous devez obtenir l’autorisation de les utiliser.

Les licences varient de 20€/personne formée (pour les entreprises) à 5€/personne (pour les étudiants des universités publiques), avec une dégressivité selon le nombre d’apprenants.

  • Vous êtes professionnel en formation ou étudiant ? Vérifiez ici que votre organisation est dans la légalité en vous demandant de suivre ce cours.
  • Vous êtes RH ou formateurPrécisez ici vos besoins, nous vous enverrons un devis.

Cahier des charges fonctionnel

Cahier des charges

Le cahier des charges vise à définir et à faire valider par le client les spécifications d’un produit ou d’un service à réaliser. Ici il s'agit de cahier des charges fonctionnel, formulant le besoin au moyen de fonctions détaillant les services attendus et les contraintes auxquelles le produit à fournir est soumis.

Document d'analyse fonctionnelle et cahier des charges

CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL

aperçu d'un cahier des charges

CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL PRÊT À L'USAGE

Ce document permet de "cadrer le projet", puis de réaliser une analyse fonctionnelle. Il est également prêt pour le "versionning" : les versions successives sont annotées et approuvées par le client, qui valide ainsi ce qui est attendu du projet.

DIAGRAMME FONCTIONNEL

aperçu diagramme fonctionnel

DIAGRAMME FONCTIONNEL UTILISABLE EN LIGNE

  • Un diagramme d'environnement  permet d'établir une analyse fonctionnelle pour une ou plusieurs situations de vie du système que l'on souhaite concevoir.
  • Une version au format VUE

GUIDE DE L'ANALYSE FONCTIONNELLE

aperçu pdf analyse fonctionnelle

Guide de l'analyse fonctionnelle avec une FAQ en pdf (3 pages).

  • Une correction rapide d'un exercice : établir le cahier des charges fonctionnel d'un stylo, en pdf et pptx,
  • Pour tester vos connaissances : une application à l'éco-marathon avec corrigé (pdf) Il s'agit d'un ancien sujet d'épreuve TIPE au concours d'entrée des grandes écoles.
  • Un exemple de caractérisation des fonctions en milieu industriel (pdf)

Un modèle de cahier des charges d’un site web pour préparer son développement ou lancer un appel d’offre de réalisation.

Egalement en cours d'élaboration, une trame de cahier des charges d'un MOOC

Extrait de la prise de notes Analyse Fonctionnelle et Établissement du Cahier des charges

Chapitre 5 : Le Cahier des Charges Fonctionnel

Objectifs :         

  • Savoir rédiger un Cahier des Charges fonctionnel (CdCF)
  • Connaître une méthode de choix multicritères

a. Pourquoi faire un Cahier des Charges Fonctionnel ?

Il n’y a pas de vent favorable pour qui ne connaît pas son port.” (Sénèque)

  • Définir une cible pour orienter l’effort de tous dans la même direction
  • Définir un langage commun dans l’entreprise car chacun a son propre langage et/ou une culture différente
  • Servir de cadre d’évaluation d’une solution (-> méthode de choix multicritères)
  • Servir de cadre à un appel d’offres (préconisé dans le Code des Marchés, c’est un document contractuel)

Norme NF XF 50-150

  • Cahier des charges fonctionnel : “Document par lequel le demandeur exprime son besoin en terme de fonction de service et de contraintes”
  • Fonction de service : fonction attendue d’un produit  (ou réalisée par lui) pour répondre à un élément du besoin d’un utilisateur donné
  • Contrainte : limitation à la liberté du concepteur-réalisateur du produit (normes, loi, propriété industrielle, environnement ..)

→ Pour rédiger un CdCF : suivre la démarche d’analyse fonctionnelle, et utiliser le document type fourni.

b. Démarche de l'analyse de valeur (AV)

7 phase successives :

  1. Orientation de l’action (= dans quel domaine on se situe ?)
  2. Recherche d’information
  3. Analyse fonctionnelle, analyses des coûts, validation des besoins et objectifs
  4. Recherche d’idées et de solutions
  5. Études et évaluation des solutions (de manière itérative avec l’étape 4)
  6. Bilan prévisionnel, présentations des solutions retenues, décision
  7. Réalisation de la solution, suivi, bilan définitif

c. Les 4 intervenants d’une analyse de la valeur

  • Décideur (prend les décisions importantes)
  • Animateur (la personne qui connaît la démarche d’AV et AF et aide l’équipe à mener à bien son projet)
  • Groupe de travail (nombre restreint de personnes issues de différents services)
  • Services opérationnels (réponse aux sollicitations du groupe de travail)

d. Choix multicritères : étude de cas

Contexte : entreprise de vente à distance (www.distrihome.net)

Question : Comment choisir un prestataire extérieur pour la livraison à domicile des colis de nos clients ?

  • Quelle méthode utilisée pour choisir le prestataire ?
  • Quels critères retenir ?
  • Qui a son mot à dire dans le choix ?

Etapes : choix multi-crières

  1. identifier les services concernés par la décision, qui délégueront des représentants, appelés ensuite acteurs (Service commercial, logistique, production, achats, financier, etc.)
  2. Les acteurs définissent une liste de critères de choix (Zone géographique couverte, qualité de service {rapidité de livraison, respect des colis, propreté des véhicules, tenue des livreurs..}, prix de la prestation, solidité financière du prestataire, etc.)
  3. Pondération des critères par les acteurs (chacun vote et on fait la somme les résultats, certains acteurs peuvent avoir un poids plus important selon les priorités de l’entreprise, on croise les critères avec la stratégie de l’entreprise)
  4. Noter les offres des prestations au regard des critères (de façon transparente pour tous les acteurs, et même les faire participer à la notation)
  5. Calcul le score de chaque proposition en fonction des critères sélectionnés
  6. Classer les propositions et présenter le résultat aux participants (prestataire retenu)

Attention à faire valider la méthode par les décideurs AVANT de l’appliquer.

Synthèse :

  • Le Cahier des Charges Fonctionnel est un élément clé de la démarche de conception ou de choix d’un produit
  • Il est élaboré en faisant l’analyse fonctionnelle
  • Il est utile lors d’un appel d’offres ; ce dernier peut s’appuyer sur une méthode de choix multicritères pour déterminer la meilleure offre)

Bases de l’analyse fonctionnelle

Cours d'analyse fonctionnelle

Ce cours en diapositives animées présente les notions fondamentales de l'analyse fonctionnelle.

À l’issue de cette formation, vous devez être capable de :

  •  D’expliquer à quoi sert l’analyse fonctionnelle
    • Coût d’obtention de la qualité
    • Besoin et bête à cornes
  • De conduire une analyse fonctionnelle basique :
    • Définir le système et le diagramme d’environnement
    • Trouver les éléments du milieu
  • De définir des fonctions :
    • Fonctions principales et contraintes..
    •  La caractérisation des fonctions
    •  Le livrable : le Cahier des charges fonctionnel

Vous pouvez également télécharger les sources de ce cours en pdf, ppt et le voir en vidéo ici

Mode d’emploi

pour faire défiler, cliquer dans la diapositive ci-dessous (attention, cliquer sur un lien ou une image ouvrira un autre site web)

CC BY-NC-SA - 2017 - Cours et MOOC de gestion de projet : formations en vidéo, ppt, pdf et modèles de documents